L'Agenda 2030 pour le Développement durable est un guide de politiques intégral, ambitieux et transformateur, applicable à tous les pays ay monde, dans lequel le travail décent occupe une place de choix avec un objectif dédié (ODD 8) qui combine des cibles orientées à la croissance inclusive, la deversification économique, la promotion de la formalisation, la réduction du chômage des jeunes et l'élimination du travail forcé et du travail des enfants sous toutes ses formes. 

Mettre fin à cette réalité aura des effets multiplicateurs qui permettront à notre région d’atteindre d’autres cibles de l’Agenda Global:

  • Plein emploi productif et travail décent (cible 8.5)

  • Défendre les droits des travailleurs (cible 8.8)

  • Emploi des jeunes (cible 8.3)

  • Pauvreté (cibles 1.1 et 1.2)

  • Enseignement primaire et secondaire de qualité (cible 4.1)

  • Compétences pour l’emploi (cibles 4.3 et 4.4)

  • Alphabétisation et arithmétique (cible 4.6)

  • Violence contre les femmes et les filles (cible 5.2)

  • Migration juste (cible 10.7)

  • Mettre un terme à la maltraitance des enfants, à l’exploitation et à la traite (cible 16.2)

  • Adopter des décisions d’inclusion et participation (cible 16.10)

Qu’est-ce qui se passera si nous n’eliminons pas le travail des enfants ?

  • Ce sera difficile de réussir l’emploi des jeunes (cible 8.6)

  • On ne réussira pas à défendre totalement les droits des travailleurs (cible 8.8)

  • On n’atteindra pas le plein emploi productif (cible 8.5)

  • On n’obtiendra pas de travail décent

L’élimination du travail des enfants est une tâche qui ne peut plus être reportée et un objectif possible d’obtenir. La plupart de nos pays doivent destiner 0,3 % de leur PIB les 10 prochaines années pour y mettre fin d’ici à 20251 , mais il faut de la volonté et des politiques effectives.

La Feuille de route de La Haye et le Plan d’Action Mondial pour l’élimination du travail des enfants d’ici 20162

Approuvée en novembre 2010 par les 183 états membres de l’OIT et adoptée lors de la II Conférence mondiale sur le travail des enfants (La Haye, 2010), elle présente un programme stratégique basé sur trois piliers :

  • Soutenir les réponses nationales au travail des enfants, en particulier par une intégration plus efficace des questions liées au travail des enfants dans les programmes de politiques et développement nationaux.

  • Approfondir et renforcer le rôle du principal catalyseur du mouvement mondial.

  • Promouvoir une majeure intégration des questions liées au travail des enfants dans les priorités de l’OIT, à savoir, les programmes de travail décent par pays.

L’Agenda de l’Hémisphère sur le travail décent 2006-20153

Adopté lors de la XVI Réunion Régionale Américaine de l’OIT (Brasilia, 2006), c’est une stratégie articulée de politiques qui combine des actions dans le domaine économique, légal, institutionnel et du marché du travail dans le but d’avancer dans la promotion du travail décent dans les Amériques. Parmi les mesures de politiques pour promouvoir le respect effectif des principes et droits fondamentaux au travail, les gouvernements, employeurs et travailleurs de la région s’étaient fixé comme objectif l’élimination progressive du travail des enfants, en définissant deux objectifs politiques :

  • Éliminer les pires formes de travail des enfants d’ici à 2015

  • Éliminer totalement le travail des enfants d’ici à 2020


1«Ils grandissent, toi aussi. L’élimination du travail des enfants, un investissement avec d'importants bénéfices». Organisation Internationale du Travail, 2015.
2 Voir le Plan sur: http://www.ilo.org/ipecinfo/product/viewProduct.do?productId=10993
3 Disponible sur: http://www.summit-americas.org/pubs/ilo_decent_work_2006-2016_sp.pdf