L'enfance migrante, une réalité sans frontières

09 de août de 2016

enfance migrante

le travail des enfants

Amérique centrale

Mexique

OIT

L'OIT met à disposition de nouveaux supports sur les enfants migrants et le travail des enfants.

L'Organisation internationale du Travail et l'Initiative régionale Amérique latine et Caraïbes sans travail des enfants ont organisé fin juillet le « Forum d'experts : Enfants et adolescents sur la route » au Costa Rica, qui visait à réunir des représentants des ministères du Travail, des organisations d'employeurs et de travailleurs, des agences des Nations Unies (ONU) et des experts pour analyser le lien entre le travail des enfants et la migration d'enfants et d'adolescents d'Amérique centrale et du Mexique.

Lors de cet événement, l'OIT a validé une série de documents qui résument certaines des recherches menées sur le sujet, afin que les personnes intéressées puissent savoir et comprendre ce qui pousse un enfant et un adolescent du triangle nord de l'Amérique centrale à migrer. De même, ces supports expliquent les dangers auxquels ils sont exposés et appellent à réfléchir sur l'importance d'une action conjointe, articulée et immédiate pour assurer le respect des droits des enfants et adolescents dans cette condition.

Les documents récents partagés sont : "Sur la route des illusions", "Quand je serai grand, je veux être... Guatemala, perception des peuples autochtones sur le travail des enfants dans le contexte migratoire" et "Quand je serai grand, je veux être ... Honduras, perception des peuples autochtones et afro-honduriens sur le travail des enfants dans le contexte migratoire ”.

Par exemple, « Sur la route des illusions » montre comment entre 2012 et 2014, le nombre d'adolescents migrants entre 14 et 17 ans qui voyagent seuls a augmenté et que les conditions dans lesquelles ils le font sont précaires et risquées ; Cependant, leurs attentes d'obtenir un emploi qui les aidera à améliorer leurs conditions et à aider leur famille sont plus fortes, ce qui en fait des victimes potentielles des pires formes de travail des enfants.

Il convient de noter que cette étude maintient qu'un grand pourcentage de cette population migrante provient des peuples autochtones, des populations d'ascendance africaine et que beaucoup sont des résidents des zones rurales ou également de familles migrantes. Pour en savoir plus sur les perceptions de ce groupe, les brochures « Quand je serai grand, je veux être… » du Guatemala et du Honduras soulignent, de la voix même des enfants et des adolescents et des dirigeants autochtones et afro-descendants, comment ils comprennent et relient travail des enfants avec le phénomène migratoire ; en outre, ils proposent quelques propositions pour résoudre cette situation à risque.

Avec la présentation du matériel d'information, l'OIT encourage chacun des acteurs impliqués des secteurs public et privé, des hommes d'affaires, des travailleurs et de la société civile à générer de nouveaux contenus qui contribuent à approfondir les connaissances sur le sujet et à mettre en œuvre des alternatives meilleures et innovantes qui arrêter et prévenir la migration informelle des enfants et adolescents en situation de vulnérabilité.

Les résumés sont disponibles sur les liens suivants :

"Sur la route des illusions":  http://www.iniciativa2025alc.org/sites/default/files/ti-migracion-adolescentes14-17-resumen.pdf

"Quand je serai grand, je veux être...":                                                          

Les versions complètes de chaque étude seront bientôt disponibles et peuvent être consultées dans la bibliothèque de l'Initiative régionale :  http://www.iniciativa2025alc.org/es/biblioteca-virtual

Commentaires

John Avatar

John il y a 4 mois

1


John Avatar

John il y a 4 mois

1


John Avatar

John il y a 4 mois

1


John Avatar

John il y a 4 mois

1


John Avatar

John il y a 4 mois

1


John Avatar

John il y a 4 mois

1


John Avatar

John il y a 4 mois

1


John Avatar

John il y a 4 mois

1