Présentations et expériences régionales développées lors du V Séminaire Virtuel International

25 de juillet de 2016

Journée mondiale contre le travail des enfants

OIT

spécialistes

des chaînes d'approvisionnement

expériences régionales

Amérique latine et caraïbes

Pacte mondial

Coca Cola Brésil

Ingenio Lázaro Cardenas

Si vous souhaitez en savoir plus sur les sujets qui ont été abordés dans le V Séminaire virtuel international "Prospérité sans sacrifices : construire des chaînes d'approvisionnement sans travail des enfants", nous vous invitons à télécharger les présentations et les expériences régionales développées. 

Voici un bref résumé de chacun d'eux. 

  • « Chaînes de production et d'approvisionnement : défis pour l'éradication et la prévention du travail des enfants »

Intervenant : Merten Sievers, spécialiste du développement des chaînes de valeur et de la formation à l'entrepreneuriat pour les petites et moyennes entreprises (PME) à l'OIT 

Selon Merten Sievers, la mécanique de travail complexe de la chaîne, qui vise à accroître la productivité et la compétitivité de l'entreprise, conduit à une baisse des coûts et à l'utilisation d'une main-d'œuvre moins chère telle que le travail des enfants et malgré le fait que l'entreprise n'a pas l'intention d'avoir des enfants travail, cela devient une réalité difficile à contrôler pour eux. En conséquence, dit Sievers, le travail des enfants et certaines de ses pires formes peuvent devenir invisibles dans les chaînes d'approvisionnement. Par conséquent, parmi les principaux défis figure l'identification et l'analyse des points de contact des différents marchés et la lutte contre la pauvreté à travers le développement d'instruments d'inclusion économique pour les familles.

Retrouvez la présentation complète ici.

Vidéo promotionnelle de Merten Sievers

  • Contribution du secteur privé à l'éradication du travail des enfants

Intervenant : Diana Chávez, directrice du Centre régional pour l'Amérique latine et les Caraïbes en soutien au Pacte mondial des Nations Unies 

Pour Diana Chávez, les entreprises doivent veiller à ce que la question du travail des enfants soit l'une des priorités de la stratégie. Les petites, moyennes et grandes entreprises qui s'adressent à elle généreront un impact positif sur la croissance économique de la région et pour ses opérations. Dans cette optique, les entreprises doivent identifier leur rôle en tant qu'acteur économique et comment elles peuvent valoriser l'action de l'Etat autour de cette réalité dans laquelle vivent 12,5 millions d'enfants et d'adolescents.

Retrouvez la présentation complète ici.

Vidéo promotionnelle de Diana Chávez

  • Expériences régionales

1. "Açaí sans travail des enfants : une histoire forgée en Amazonie" 

Institution d'exécution : Coca Cola Brasil

Personne de contact :  Luiz André Soares - Responsable Développement Durable et Valeur Partagée

Açaí sans travail des enfants est une stratégie du programme « Colectivo Floresta », qui est né en 2013 et fait partie de la plate-forme collective de valeur partagée de Coca-Cola Brésil, qui vise à générer des bénéfices tout au long de la chaîne de valeur de l'entreprise, garantissant un développement durable chaîne, avec une démarche de traçabilité.

Pour en savoir plus sur cette bonne pratique, entrez ici.

Vidéo promotionnelle de Luiz André Soares

2. "Tolérance zéro au travail des enfants et certification BONSUCRO au Mexique"

Institution d'exécution : Ingenio Azucarero Lázaro Cárdenas - Grupo Azucarero México (GAM)

Personne de contact : Mario René Hernández - Responsable de la gestion de la qualité

Ingenio Lázaro Cárdenas, en plus des actions de sensibilisation et de formation, a créé une procédure de contrôle pour s'assurer qu'il n'y a pas d'enfants et d'adolescents travaillant dans les domaines de la canne à sucre, notamment ceux qui ont été certifiés par BONSUCRO.

La pratique a commencé dans le domaine des ressources humaines et s'est ensuite déplacée vers le domaine de la gestion de la qualité, car la certification BONSUCRO vise à améliorer la compétitivité et la durabilité de la production de sucre.

Pour en savoir plus sur cette bonne pratique, entrez ici.

Vidéo promotionnelle de Mario René Hernández

3. Tolérance zéro du travail des enfants dans la chaîne de valeur de l'agro-industrie de la canne à sucre au Mexique

Organe d'exécution : Chambre Nationale des Industries du Sucre et des Alcools - CNIAA

Personne de contact : Maximiliano Camiro - Directeur juridique de la Chambre

La bonne pratique de la Chambre nationale des industries du sucre et de l'alcool (CNIAA) fait partie d'un programme intitulé « Déclaration de tolérance zéro au travail des enfants dans la chaîne de valeur de l'agrobusiness de la canne à sucre au Mexique », une stratégie sectorielle, qui se traduit par une politique et un outil pour prévenir et éradiquer le travail des enfants.

Pour en savoir plus sur cette bonne pratique, entrez ici. 

Attentif! Prochainement, nous publierons trois nouvelles expériences régionales. 

Il n'y a pas encore de commentaires.

Commentaires