L'Amérique Centrale, le Panama et la République Dominicaine renforcent leur engagement régional contre le travail des enfants

25 de juillet de 2022

Amérique centrale

Les ministres du travail des pays ont signé une déclaration dans laquelle ils conviennent de maintenir les efforts encouragés par l'Initiative Régionale Amérique Latine et les Caraïbes Sans Travail Des Enfants.

Plus de 8 millions d'enfants et d'adolescents d'Amérique latine et des Caraïbes vivent avec leurs droits violés en raison du travail des enfants. Il s'agit d'une réalité intolérable à laquelle nous devons rester attentifs et agir de manière urgente et stratégique pour respecter l'engagement mondial de mettre fin au travail des enfants dans les 28 prochains mois (cible 8.7 des ODD).

Conscients de cette urgence, les ministres du travail d'Amérique Centrale, du Panama et de la République Dominicaine se sont publiquement engagés à poursuivre les efforts régionaux encouragés par l'Initiative Régionale Amérique Latine et les Caraïbes Sans Travail des Enfants, une plateforme d'action tripartite et régionale au sein de laquelle les gouvernements, les organisations de travailleurs et les organisations d'employeurs travaillent en consensus pour progresser vers la réalisation de la cible 8.7 de l'ODD, qui appelle à mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes d'ici 2025.

Plus précisément, la Déclaration propose de poursuivre «...les efforts régionaux conjoints encouragés par l'Initiative régionale pour une Amérique latine et les Caraïbes sans Travail des Enfants, qui, comme le souligne l'Appel à l'action de Durban lui-même, "offre un modèle que d'autres régions pourraient adapter à leur situation"».

Cet engagement a été consigné dans la déclaration des ministres d'Amérique centrale, du Panama et de la République dominicaine (uniquement en espagnol), publiée le 22 juillet à la suite de la réunion du Conseil des ministres d'Amérique centrale et de la République dominicaine (uniquement en espagnol) (CMT CARD), qui s'est tenue à Antigua (Guatemala) les 18 et 19 juillet 2022. L'élimination du travail des enfants, la migration des travailleurs et la promotion de l'emploi et de la santé et de la sécurité ont été les questions qui ont retenu l'attention dans l'ordre du jour de la réunion, et pour lesquelles les pays mentionnés ci-dessus ont réaffirmé leur engagement à travers un plan de travail conjoint. Dans ce processus, l'OIT fournit une assistance technique continue pour la mise en œuvre des engagements de l'ODD 8.

Données utiles

  • En Amérique Centrale et au Mexique, 40 % des enfants et des adolescents qui travaillent ont entre 5 et 11 ans, 23,1 % entre 12 et 14 ans et 36,9 % entre 15 et 18 ans (OIT,2022).
  • En 2020, 1 368 431 personnes ont migré hors du Guatemala, 1 599 058 hors du Honduras et 985 077 hors du Nicaragua (OIT, 2021).

*L'Initiative Régionale Amérique latine et les Caraïbes Sans Travail des Enfants est une plateforme dirigée par 30 pays de la région (gouvernements, organisations d'employeurs et de travailleurs), avec le soutien de l'OIT, de l'Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID), de l'Agence Dndalouse de Coopération Internationale pour le Développement (AACID) et du Département du Travail des États-Unis (USDOL). En savoir plus sur le modèle qu'il propose pour mettre fin au travail des enfants

Commentaires

Carmen Alicia Taitt Avatar

Carmen Alicia Taitt il y a 1 semaine

Es buena noticia ya que observamos que ya los gobiernos ya se están comprometiendo a fortalecer la accion para lograr cumplir con la meta 8.7 y espero también la designación de recursos económicos , que ha sido nuestra propuesta del sector trabajador que es muy importante